Les Joyeux Godillots

Les Joyeux Godillots

Randonnée du mardi 19 mars 2013 (1/2 j) à Baulme la Roche

Sentier du Cornouiller

 

 Distance 13 km

Dénivelé : 370 m

Difficulté :  

 

Rendez vous à 7 h 50 aux "douches" de Couternon pour un départ à 8 h 00

 

La carte :

 

le profil :


 

 

L' action de l'Association Le Jardin du Cornouiller porte essentiellement sur la sauvegarde et la restauration du patrimoine rural non protégé.
Le champ d'intervention de l'association se situe sur le canton de Sombernon, sur la commune de Blaisy-Haut et le hameau de Charmoy.

Les édifices concernés par l'activité de l'association ont été les suivants :
- Le lavoir abreuvoir de Blaisy-Haut
- La Chapelle de Charmoy lès Blaisy
- La fontaine Saint Martin
- Le lavoir abreuvoir de Charmoy lès Blaisy

L'association entretient 2 sentiers de randonnée, dont celui du Cornouiller long d'environ 12.5 km, il vous fera découvrir un site agréable.

Des villages typique de la Montagne Bourguignonne, une flore riche de nombreuses espèces et vous entendrez peut-être au détour d'un chemin la fuite d'un cerf ou d'un sanglier.

 

 

La chapelle de Charmoy

Date de construction inconnue. Petit édifice de plan rectangulaire à un seul vaisseau couvert d'un plafond lambrissé. Mur-pignon occidental surmonté d'un clocher-mur à une baie, abritant une cloche datée de 16(..). Deux contreforts au Sud. Porte rectangulaire surmontée d'une accolade ornée d'un blason lisse; fenêtres en plein-cintre ébrasées. Murs de moellons équarris.

 

Le lavoir abreuvoir de Blaisy-Haut

Il a été construit en 1848 en même temps que le tunnel de Blaisy.
Son emplacement d'origine était près du Puits XV. II a donc été déplacé pour permettre la construction du tunnel.
Cet édifice, proche de la ruine en 1987, a été restauré en 1988 par les bénévoles de l'Association Le Jardin du Cornouiller.
Ce lavoir à compluvium est intéressant par son architecture et son circuit d'écoulement des eaux.

 

Le lavoir abreuvoir de Charmoy

Construit en 1853-1854 par Auguste Sirodot, architecte à Dijon, après réduction du premier projet, prévoyant un toit à croupes et une baie géminée en plein-cintre. En 1875, couverture refaite par Escoffier, architecte à Blaisy-Bas.

Edicule de plan rectangulaire, en partie enterré; façade antérieure aveugle: deux murs à l'arase dallée formant retour délimitent l'aire de l'abreuvoir dont les auges sont adossées à la façade; mur latéral droit percé d'une porte rectangulaire; à droite de la porte, masqué sous le remblai, édicule voûté en plein-cintre abritant un bassin rectangulaire de captage; un degré descendant de trois marches conduit à l'intérieur du lavoir; bassin rectangulaire aux angles adoucis, tablette de pierre à hauteur d'appui. Murs de moellons équarris, chaînes en moyen appareil réglé; toiture à compluvium, couverture de tuiles mécaniques.

 

Puits XV

Sur le chemin, passage vers le Puits XV, puits le plus élévé construit pour la réalisation du tunnel ferroviaire de Blaisy-Bas, il offre un panorama remarquable sur la Vallée de l'Ouche.

 

Le fichier GPX




13/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres