Les Joyeux Godillots

Les Joyeux Godillots

Randonnée du mardi 5 novembre 2013 à Saint Romain

Saint-Romain_-_Chateau_haut_1.jpg

 VERTIGE DES HAUTES-COTES

Boucle de Saint-Romain vers Baubigny et Orches

et variante par La Rochepot
 
Distance
16 km  et 780 m de dénivelé positif
ou 19 km et 990 m de dénivelé positif

 

la carte

Circuit carto Nord.jpg

Circuit carto Sud.jpg

 

les profils

 profil1.jpg

 profil2.jpg

 

Départ de la randonnée

 depart.jpg

 

Quand les Alpes surgissent de terre voilà une bonne centaine de millions d'années, les sols de l'actuel Pays beaunois se fragmentent, se retournent, la géologie, prise dans un jeu de compression et de distension, devient folle, les couches glissent les unes sous les autres et finissent par constituer l'un des terroirs les plus riches de France. Dans le relief de failles et de gradins des Hautes-Côtes de Beaune, on fait du bon vin. On y fait aussi d'excellentes randonnées.

 

falaise.jpg
 

Encerclé entre des falaises abruptes et un éperon rocheux SAINT ROMAIN est un des villages les plus anciens de la région.

Ce cirque de roches termine une profonde gorge entaillant la côte à l’ouest de Meursault. On y accède par un étroit passage et vous serez impressionnés en découvrant ce site grandiose et pittoresque.

 

Un peu d'histoire ...

 

Une nécropole mérovingienne à sarcophages se développera sur l’éperon rocheux de Saint Romain le Haut. Au Xème siècle, le site du « Verger » est réaménagé : un habitat de pierres regroupant 5 maisons au sein d’une enceinte semi-circulaire adossée à la falaise sera attaqué et incendié. Le matériel militaire et de cavalerie, la présence de bijoux, pièces de jeu d’échec, instrument de musique, soulignent la présence d’une aristocratie dont le château construit au XIeme siècle en sera le témoignage.

Occupant l’extrémité sud de l’éperon rocheux et dominant le village bas, ce château comprend de nombreux habitats dont la chapelle qui servira d’église paroissiale dès le XIéme siècle jusqu’à la fin du Moyen Age. La conjonction de pouvoirs civils et religieux provoquera le regroupement des hommes à l’emplacement actuel du village entouré de vignobles.

 

Le 3 Août 1300, le Duc de Bourgogne achète l’ensemble de la seigneurie comprenant Saint-Romain avec ses moulins, granges et étangs mais aussi cinq autres villages : Orches, Evelle, Dracy, Baubigny et Melin.

Peste, brigandage et famine provoquent une profonde crise entre 1350 et 1450 durant laquelle aucune réparation n’est réalisée sur la dizaine de bâtiments du château, excepté celui du pressoir, les Ducs attachant une attention toute particulière au vin soigneusement à l’abri dans les caves castrales.

 

A la fin du Moyen Age, l’église paroissiale est transférée de l’enceinte du château à l’emplacement de la chapelle d’un prieuré roman clunisien, au cœur du village haut.
photo-histoire3.jpg

Cette église présente plusieurs curiosités. Sous le clocher situé a l’entrée, d’imposants fonds baptismaux dominent un escalier de 11 marches. A l’extrémité de la nef, un aigle aux ailes déployées supporte une chaire en pierre
construite en 1609. Sa rampe est animée d’un bas relief représentant les animaux prédateurs de la vigne.
 
En savoir plus sur l'église Saint Hilaire ici
 
Une grande partie du territoire de la commune de Saint Romain est occupée par une forêt qui permet de nombreuses promenades.

La flore forestière est constituée majoritairement de feuillus où domine le chêne sessile. Le hêtre et le chêne pubescent sont présents en mélange avec divers feuillus plus ou moins abondants suivant les endroits, parmi lesquels
on peut trouver le charme, le merisier, l' érable champêtre et le sycomore, l'alisier blanc et terminal. On trouve également quelques résineux épars, pin noir, pin sylvestre et épicéa.

 

Le fichier Gpx

 



27/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres