Les Joyeux Godillots

Les Joyeux Godillots

Randonnée du vendredi 22 juin à Commarin

Randonnée des 3 Châteaux entre Commarin et Châteauneuf
22,210 km
dénivelé + 447 m.
RDV à 7h20 (devant les douches de Couternon) et un départ à 7h30 pour Commarin (RDV Dans l'allée face aux grilles du Château).
 
 
 
Difficultés : Sans
Recommandations particulières : Certains passages nécessitent de l'attention

Physique : Petits dénivelés   

Techniques : Sans

 
Départ
 
Le profil
La carte
Vue aérienne
Commarin :

Patrie de l’écrivain Bourguignon Henri Vincenot. Le château reconstruit 17/18è, 2 tours circulaires 15è, façade à fronton armorié, 2 grilles en fer forgé monumentales.

Eglise du 19è avec statues polychromes 16/17è.

 

L’histoire de Commarin

 

A l’origine vraisemblablement "villa romaine", c’est à dire une ferme fortifiée, Commarin est mentionné pour la première fois en 1214, comme maison forte. Ses Seigneurs sont alors des cadets des Seigneurs de Sombernon, qui descendent de la première lignée des Ducs de Bourgogne.

 

Au 16ème siècle Commarin connaît d’importantes transformations avec de nombreuses réalisations dont :

Décorations de la Chapelle, avec notamment les intéressantes statues de la Chapelle, et une mise au tombeau en terre cuite.

Réalisation d’un triptyque exécuté en 1526 pour Girard de Vienne, avec les portraits de sa femme et de lui-même.

Réalisation d’une magnifique et unique série de tapisseries héraldiques et alchimiques, avec ses carreaux d’armoiries familiales qui alternent avec des carreaux de motifs symboliques.

 

Aux 17ème et 18ème siècles, Commarin est reconstruit sur la Maison Forte, et aménagé par Marie-Judith de Vienne tel qu’il est restitué à ce jour. De magnifiques écuries sont construites à l’emplacement d’un ancien jeu de paume, et des communs sont également construits autour du château. Au 19ème siècle le parc à la Française est transformé en parc à l’Anglaise.

 

En 2004 l’ensemble des arbres aux abords immédiats du Château est abattu et le parc est dorénavant en cours de reconstitution.

 


Vieux village médiéval perché sur une hauteur, Châteauneuf domine tout à la fois la vallée de la Vandenesse et le canal de Bourgogne. Le château du XIIè siècle a grande allure avec son donjon carré, son enceinte du XIIIè siècle. Le corps de logis date de Philippe Pot (XVe siècle) dont la devise figure sur une cheminée : "Tant L. Vault". L'esprit flamboyant de l'architecture rappelle celui de l'hôtel ducal de Dijon

 

 

 

                  

Dominant le canal de Bourgogne, la forteresse de Châteauneuf-en-Auxois est l’un des derniers vestiges de l’architecture militaire bourguignonne du XIVe siècle. Franchissez l’enceinte et plongez au cœur de l’Histoire !

 

                                                     

Sur son éperon rocheux, l’imposante silhouette du château médiéval témoigne aujourd’hui encore du rôle défensif qui fut le sien durant des siècles.

Les premières traces de sa construction remontent au tout début du XIIe siècle, lorsque Jean de Chaudenay fit ériger un château neuf pour son fils, qui en prit possession en 1175. Le donjon carré date de cette époque.

Au milieu du XIVe siècle, la guerre de Cent Ans amène dans la région les grandes compagnies. L’enceinte et les cinq tours, reliées par des courtines, s’élèvent alors pour protéger seigneurs et villageois…

 

 

 



13/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres